INFO ROUEN : Feu Vert pour la future ligne de bus T4

 

Le projet de nouvelle ligne de bus Teor (T4), à Rouen (Seine-Maritime), vient de franchir une nouvelle étape. L’enquête publique, menée du 6 novembre au 7 décembre 2015, s’est achevée par un avis favorable du commissaire-enquêteur. La voie est libre pour que ce projet soit déclaré « d’intérêt public ». La future ligne T4 doit être mise en ligne en 2018. Elle traversera l’agglomération de Rouen, du nord au sud.

ligne-T4-630x0

Démarrage des travaux préparatoires
La Métropole de Rouen se félicite de cette bonne nouvelle qui va permettre au projet d’entrer dans une nouvelle phase, rapportent ses services. La Métropole remercie toutes celles et tous ceux qui ont permis d’enrichir le projet en apportant leurs observations ; elle continuera d’associer tout au long de sa réalisation les communes concernées, les riverains du tracé, les acteurs économiques et associatifs.
Concrètement, cet avis est surtout synonyme de démarrage des travaux.

La déclaration d’utilité publique va à présent intervenir par arrêté du préfet, qui devrait être pris à l’été. La Métropole engage d’ores et déjà les travaux préparatoires sur les réseaux afin de pouvoir lancer le chantier de la ligne proprement dite, qui desservira de nombreux quartiers du cœur d’agglomération et contribuera de manière importante à l’amélioration de la qualité de vie dans la Métropole.
88 millions d’euros
Après les travaux préparatoires, le chantier proprement dit doit débuter à la fin de l’année 2016, pour une fin prévue courant 2018. Coût total de l’opération : 88 millions d’euros, financés par la Métropole Rouen Normandie, la Région Normandie et l’État. La ligne de bus sera longue de 8,5 kilomètres. Elle empruntera le boulevard des Belges, le pont Guillaume le Conquérant, la place des Chartreux, le rond-point des Bruyères, pour terminer par l’avenue des Canadiens, jusqu’au Zénith/Parc des expositions. Elle devrait comporter 15 stations. Sur une grande partie du tracé, elle disposera de son propre espace, à côté du trafic automobile. Au passage, plusieurs espaces seront réaménagés. De nouvelles places verront le jour. Des voies cyclables sont aussi au programme.

15 % de voitures en moins ?
Par ailleurs, l’arrivée de la T4 pourrait avoir des répercussions sur le trafic. « Sur l’ensemble du tracé, la circulation sera diminuée de 15% grâce à la nouvelle offre de transport en commun, et à la possibilité de se déplacer à pied ou à vélo, dans de meilleures conditions qu’aujourd’hui, prévoit la Métropole. Les voies de circulation seront réduites en conséquence, pour offrir une meilleure qualité de vie dans les quartiers traversés. »