Actualités

Retrouvez-nous sur le site Bien’ ici

bien ici

Avec Bien’ici, c’est plus facile de trouver là où vous aimeriez vivre

Pour acheter comme pour louer, nous nous sommes dit que la recherche immobilière était souvent compliquée. Après tout, trouver un logement, ce n’est pas juste trouver quatre murs : c’est aussi trouver la réponse à ses besoins et à son style de vie. C’est pour cette raison que nous avons décidé de créer Bien’ici, le premier moteur de recherche immobilière qui prend en compte le logement en lui-même mais aussi ses alentours, avec la vie de quartier et les points d’intérêt à proximité.

Un site innovant pour une expérience de recherche unique

Plongez en immersion dans votre futur quartier grâce à nos nombreuses fonctionnalités : carte 3D en temps réel, localisation des commerces et des services à proximité, différents modes de recherche adaptés à vos besoins. Avec des millions d’informations et d’annonces, vous profitez de toute l’offre immobilière et des services associés réunis en un même endroit… le tout, sans publicité. Nous vous accompagnons également partout, que ce soit sur votre ordinateur ou en mobilité grâce à notre site mobile et prochainement avec nos applications dédiées. Bien’ici est à la fois innovant, pratique et facile d’utilisation : avec nous, trouver le logement idéal n’a jamais été aussi simple.

ACTU IMMO : Le Prêt à Taux Zéro les nouveautés 2016

le-pret-taux-zero-les-nouveautes-de-2016

Le PTZ, pour les ménages qui veulent acquérir leur première résidence principale dans le neuf ou l’ancien, permet de financer jusqu’à 40 % du coût de l’opération.

Depuis le 1er janvier 2016, le prêt à taux zéro (PTZ) est plus accessible, dans le neuf comme dans l’ancien. Accordé sous conditions de ressources, il permet désormais de financer jusqu’à 40 % d’un bien immobilier, toutes zones géographiques confondues. Les plafonds de revenus sont augmentés : un plus grand nombre d’emprunteurs peut bénéficier du PTZ.

Le revenu fiscal de référence (RFR) des personnes destinées à occuper le logement financé ne doit pas dépasser, suivant les zones géographiques, un montant variant entre 24 000 € à 37 000 € pour une part de coefficient familial. L’année de référence à prendre en compte est l’avant-dernière année précédant l’offre (année n moins 2). Par exemple, pour une offre de PTZ en 2016, les revenus pris en compte seront ceux de l’année 2014 indiqués sur votre avis d’imposition 2015.

Assimilable à une avance de fonds remboursable, le PTZ est accordé sans frais de dossier et sans intérêts, ceux-ci étant pris en charge par l’État. Ce prêt vous permet de ne rembourser que 20 000 € si vous avez emprunté 20 000 €. Vous devrez cependant régler les primes d’assurance-emprunteur.

Un prêt complémentaire

Le prêt à taux zéro ne vous permet pas de financer la totalité de votre achat, car il ne peut être le prêt unique ni même principal. Il vient toujours en complément d’autres prêts, qui peuvent se cumuler : prêt immobilier bancaire, prêt conventionné, prêt d’accession sociale, prêt d’épargne logement…

Un montant de prêt variable

Le montant du PTZ va dépendre à la fois de la situation géographique du logement et du nombre de personnes composant le foyer. Il est donc nécessaire, avant de se lancer, de réaliser quelques simulations. Vous pouvez vous renseigner sur le site de l’administration française, ainsi que sur le site de l’Agence nationale pour l’information sur le logement.

Enfin, dernière condition pour en bénéficier, vous ne devez pas avoir été propriétaire d’une résidence principale au cours des deux dernières années, sauf certaines exceptions (titulaire d’une carte d’invalidité, bénéficiaire de l’allocation adulte handicapé AAH ou AES, victime d’une catastrophe rendant inhabitable votre ancien logement).

La durée du prêt

Une fois le prêt acquis, vous allez le rembourser par mensualités constantes, en fonction de vos revenus, de la localisation du logement, sur une durée de vingt à vingt-cinq ans.

La durée de remboursement du PTZ dépend, elle aussi, de vos revenus, de la composition du ménage et de la zone géographique dans laquelle vous achetez votre futur logement. En règle générale, la durée de remboursement sera d’autant plus courte que vos revenus sont élevés. Elle s’étend de vingt à vingt-cinq ans et comprend deux périodes :

– la période de différé, pendant laquelle vous ne remboursez pas le PTZ (cette période est, selon vos revenus, de cinq, dix ou quinze ans),

– la période de remboursement du prêt, qui suit le différé et varie de dix à quinze ans.

INFO ROUEN : Feu Vert pour la future ligne de bus T4

 

Le projet de nouvelle ligne de bus Teor (T4), à Rouen (Seine-Maritime), vient de franchir une nouvelle étape. L’enquête publique, menée du 6 novembre au 7 décembre 2015, s’est achevée par un avis favorable du commissaire-enquêteur. La voie est libre pour que ce projet soit déclaré « d’intérêt public ». La future ligne T4 doit être mise en ligne en 2018. Elle traversera l’agglomération de Rouen, du nord au sud.

ligne-T4-630x0

Démarrage des travaux préparatoires
La Métropole de Rouen se félicite de cette bonne nouvelle qui va permettre au projet d’entrer dans une nouvelle phase, rapportent ses services. La Métropole remercie toutes celles et tous ceux qui ont permis d’enrichir le projet en apportant leurs observations ; elle continuera d’associer tout au long de sa réalisation les communes concernées, les riverains du tracé, les acteurs économiques et associatifs.
Concrètement, cet avis est surtout synonyme de démarrage des travaux.

La déclaration d’utilité publique va à présent intervenir par arrêté du préfet, qui devrait être pris à l’été. La Métropole engage d’ores et déjà les travaux préparatoires sur les réseaux afin de pouvoir lancer le chantier de la ligne proprement dite, qui desservira de nombreux quartiers du cœur d’agglomération et contribuera de manière importante à l’amélioration de la qualité de vie dans la Métropole.
88 millions d’euros
Après les travaux préparatoires, le chantier proprement dit doit débuter à la fin de l’année 2016, pour une fin prévue courant 2018. Coût total de l’opération : 88 millions d’euros, financés par la Métropole Rouen Normandie, la Région Normandie et l’État. La ligne de bus sera longue de 8,5 kilomètres. Elle empruntera le boulevard des Belges, le pont Guillaume le Conquérant, la place des Chartreux, le rond-point des Bruyères, pour terminer par l’avenue des Canadiens, jusqu’au Zénith/Parc des expositions. Elle devrait comporter 15 stations. Sur une grande partie du tracé, elle disposera de son propre espace, à côté du trafic automobile. Au passage, plusieurs espaces seront réaménagés. De nouvelles places verront le jour. Des voies cyclables sont aussi au programme.

15 % de voitures en moins ?
Par ailleurs, l’arrivée de la T4 pourrait avoir des répercussions sur le trafic. « Sur l’ensemble du tracé, la circulation sera diminuée de 15% grâce à la nouvelle offre de transport en commun, et à la possibilité de se déplacer à pied ou à vélo, dans de meilleures conditions qu’aujourd’hui, prévoit la Métropole. Les voies de circulation seront réduites en conséquence, pour offrir une meilleure qualité de vie dans les quartiers traversés. »